top 5 applis africaines pleines de potentiel

L’Afrique. Le berceau de l’humanité. La chaleur, des paysages à couper le souffle, une diversité culturelle… Cette terre est connue pour bien des choses, sauf pour son avancée technologique progressant lentement et inégalement, mais sûrement. Alors que dans certains pays internet n’en est qu’à ses prémices, dans d’autres, les applications mobiles fleurissent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ont le mérite d’être originales. Peut être qu’elles inspireront les créatifs pour un nouveau projet qui sait ?

En avant pour le Top 5 des applications africaines pleines de potentiel, et qui traduisent les attentes sur ce nouveau marché à défricher.

 

JUMIA, l’application à tout faire

Si vous n’avez pas encore entendu parler de Jumia.com, ce n’est qu’une question de temps. L’application et le site du même nom crèvent le plafond après seulement quelques années d’existence et sont déjà comparés au roi du commerce en ligne Amazon. Comme son modèle, l’application permet de commander une multitude de produits : Vêtements, appareils électroménagers, produits de beauté, matériel high tech… Mais qui a eu cette idée géniale au fait?

 

C’est en 2012 que deux français ont eu l’idée d’exporter le modèle du e-commerce généraliste au Nigéria. Cinq ans après, ils conquièrent sept pays africains et diversifient les activités : Jumia Market (une place de marché), Jumia Food (livraison de repas à domicile), Jumia Deals (petites annonces), Jumia House (agence immobilière), Jumia Jobs (offres d’emplois), Jumia Cars (équivalent d’Uber), Jumia Services (plateforme logistique) etJumia Travel, un site de réservation d’hôtel en ligne qui a permis, selon les créateurs de développer l’économie du tourisme local.

 

Ils n’ont pas inventé l’eau chaude, mais ont su prendre des risques en s’aventurant sur un marché presque “vierge” et se trouvent maintenant sur le podium des services les plus utilisés.

 

M-FARM, l’appli qui redonne du pouvoir d’achat aux fermiers

Plus de la moitié des terres cultivables inexploitées au monde se trouve sur ce continent.
Rien d’étonnant donc de voir des investisseurs étrangers s’intéresser de près à ce nouveau business s’annonceant prometteur, qu’est l’agriculture africaine.

Qu’en est-il alors de la place des agriculteurs dans tout ça ? C’est là qu’intervient M-Farm pour équilibrer la balance face au poids des grandes distributions. L’application permet aux fermiers de partager leurs connaissances pour mener leurs récoltes à bien, d’avoir accès aux prévisions météo mais surtout de s’informer sur les prix du marché et de s’allier pour vendre sa marchandise au meilleur prix.
Farm power !

 

Afrinolly, la culture au bout des doigts

Le Nigéria est décidément une terre pleine de potentiel.

Le pays a vu également naître Afrinolly, l’application culturelle par excellence. On y trouve des clips musicaux, des extraits de concerts, des news sur des célébrités et des trailers sur les films “Nollywoodiens” (Nigérians). Les membres peuvent également échanger leur opinion au sein d’une communauté. Avec un pays en deuxième puissance mondiale cinématographique en nombre de films sortis chaque année, l’application a de beaux jours devant-elle.

 

Ginger, le messenger communautaire

Et si, au lieu de standardiser les applications pour qu’elles soient accessibles au plus grand nombre on les adaptait aux cultures locales pour améliorer l’engagement ?

C’est de ce pari qu’est née Ginger, une application de chat et d’appels accessible partout dans le monde. Sa particularité ? Elle reprend les expressions africaines les plus populaires selon les différentes langues et les met en scène dans des “stickers locaux”. Belle initiative qui touche en plein dans le mille au sentiment d’appartenance à une culture des internautes.

 

M-Pedigree Goldkeys : en finir avec les médicaments contrefaits

Développée au Ghana et désormais accessible dans une douzaine de pays, l’application M-Pedigree vise à en finir avec les contrefaçons de médicaments. Ce marché noir fait fureur et constitue une solution de repli pour les malades quand le vrai prix des médicaments est trop élevé. Mais la plupart sont en fait des copies voire des placebos et peuvent surtout présenter des défauts de fabrication, mortels.

C’est dans le but de réduire ces risques sanitaires que M-pedigree a décidé de développer des services de certification des médicaments. Parmi eux, on peut retrouver le plus ingénieux : les internautes ont juste à envoyer le code présent sur les boîtes de médicaments par SMS et un message leur indique instantanément si ce médicament est authentique ou non.
Simple comme bonjour.

http://digitalinmed.fr/wp-content/uploads/2017/08/free-image-2688126_1920-950x1024.jpghttp://digitalinmed.fr/wp-content/uploads/2017/08/free-image-2688126_1920-150x150.jpgMarionTech'afrique,applications,topL’Afrique. Le berceau de l’humanité. La chaleur, des paysages à couper le souffle, une diversité culturelle… Cette terre est connue pour bien des choses, sauf pour son avancée technologique progressant lentement et inégalement, mais sûrement. Alors que dans certains pays internet n’en est qu’à ses prémices, dans d’autres, les...Le e-magazine communautaire digital et tech de la Méditerranée !